top of page
  • Photo du rédacteurYalla Lyom

LA GESTION DU MAIRE EST IRRESPONSABLE ET INSOUCIANTE DANS LE DOSSIER DU PARC AU CENTRE-VILLE



Le conseiller municipal de Saint-Bruno et leader au Conseil pour Action Laval, Monsieur David De Cotis, ainsi que Monsieur Achille Cifelli, le chef par intérim et conseiller municipal du district Val-des-Arbres, sont restés sans mots devant l’improvisation du Maire dans un dossier qui pourrait coûter une fortune aux contribuables lavallois. Tout à fait favorables à l’idée de mettre en place un parc linéaire et de ramener de l’oxygène dans un quartier qui en a bien besoin, les conseillers municipaux ne sont pas prêts à signer un chèque en blanc au Maire, d’autant plus que celui-ci gère l’argent des citoyens comme s’il était au casino.



« Le Maire n’a aucune idée du coût total de ce projet. Est-ce que l’on peut imaginer que le gouvernement irait de l’avant dans un projet sans avoir au minimum une idée du coût total ? » questionnait Monsieur De Cotis. « Je n’ai jamais vu ça ! La seule référence qu’il a pour lancer ce projet est une image dans son plan du centre-ville. »

Lors de la séance du Conseil du mois d’octobre, le maire de Laval a candidement admis qu’il n’a jamais eu de présentation chiffrée de son projet de parc linéaire. En achetant un premier terrain, savoir où s’arrêteront les dépenses, le maire prend une décision totalement irresponsable.



« Nous avons voté contre, parce que nous n’acceptons pas de dépenser l’argent des citoyens sans avoir une idée du coût total du projet, » insistait Monsieur Cifelli. « Nous voulons mettre en place une gestion responsable et imputable, une bonne gouvernance. Ce n’est pas ce que fait le Maire avec ses décisions aveugles. »



Ce premier lot, d’une très faible importance par rapport à l’ensemble du projet, coûtera déjà 2,5 M$. Ceci ouvre la porte à un projet qui coûtera des centaines de millions de dollars. Au moment où les citoyens voient leur compte de taxes exploser et que les hypothèques grimpent en flèche, s’engager dans un projet de cette envergure sans planification budgétaire reflète l’insouciance de Maire lorsqu’il est question de l’argent des contribuables. Il ouvre même la porte à ce que ce projet ne soit jamais complété.



Action Laval est la principale opposition à la Ville de Laval, composé de cinq élus : Aglaia Revelakis (Chomedey), Achille Cifelli (Chef par intérim, Val-des-Arbres), David De Cotis (Saint-Bruno), Isabelle Piché (Saint-François) et Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul). Action Laval entend avoir un œil attentif sur les finances de la Ville afin d’améliorer la transparence des décisions, ainsi que l’imputabilité des décideurs, tout en assurant la reddition de compte de l’administration. L’intérêt supérieur des citoyens est au cœur de la démarche des conseillers municipaux d’Action Laval.

– 30 —

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page