top of page
  • صورة الكاتبيللا اليوم

Consolidation des milieux naturels protégés à Laval

La Ville acquiert 2,3 hectares supplémentaires dans le bois de l’Équerre

La Ville de Laval, en collaboration avec le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), vient d’acquérir un lot de 2,3 hectares de milieux naturels dans la portion nord du bois de l’Équerre. Cette nouvelle acquisition porte à 172 hectares les propriétés municipales dans ce bois d’intérêt métropolitain. L’investissement totalisant 750 000 $ a été rendu possible grâce à une contribution de 506 000 $ provenant, à parts égales, de la CMM et du gouvernement du Québec, dans le cadre du programme d’aide financière de la Trame verte et bleue du Grand Montréal.


« Les milieux naturels sont essentiels au maintien de notre qualité de vie, et grâce à cette nouvelle acquisition, c’est toute la population de Laval et des villes environnantes qui en bénéficiera. Le bois de l’Équerre est un riche milieu écologique pour les citoyens et les citoyennes. Cette unique grande forêt urbaine de Laval abrite une biodiversité et des écosystèmes variés, et elle permet une accessibilité universelle digne de mention. Je suis fier de voir ce projet être soutenu par notre gouvernement dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. »

— Christopher Skeete, ministre délégué à l’Économie, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« Le bois de l’Équerre est un milieu naturel urbain extrêmement riche et apprécié de la population du Grand Montréal. Je me réjouis donc de voir les nombreux efforts qui sont déployés par la Ville de Laval pour le conserver et en offrir l’accès à tous. Ce sont des initiatives comme celles-ci qui permettront à la CMM de se rapprocher de son objectif de protéger 30 % du territoire métropolitain d’ici 2030 et de favoriser ainsi la résilience et l’attractivité de la région. Félicitations à la Ville de Laval et au maire Stéphane Boyer! »

— Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal


« Le bois de l’Équerre, situé dans le quartier Sainte-Rose, se distingue notamment par sa riche variété d’écosystèmes forestiers et par son vaste réseau de sentiers, grandement apprécié des Lavallois et des Lavalloises. Le lot acquis est complètement boisé et fait partie d’un vaste îlot de fraîcheur, à proximité de quartiers résidentiels existants. Son acquisition nous permettra de préserver les écosystèmes et la biodiversité qu’ils abritent, en plus d’offrir une meilleure qualité de vie à nos citoyens et nos citoyennes. »

— Stéphane Boyer, maire de Laval

Cible de protection du territoire surpassée en 2023

Dans un bilan historique en matière de protection des milieux naturels, la Ville de Laval a annoncé en début d’année avoir non seulement atteint, mais aussi surpassé sa cible de protection des milieux naturels. En effet, alors que l’objectif était de protéger 14 % du territoire en 2035, ce sont maintenant 18 % qui sont protégés par cadre réglementaire ou par régime de propriété, soit presque 5 fois plus qu’en 2009.

Pour arriver à ce résultat, Laval a eu recours à différents outils novateurs, dont le Code de l’urbanisme adopté en 2022, qui a permis de protéger 1 162 hectares de milieux naturels additionnels ainsi que 70 % des milieux humides du territoire. Depuis 2021, la Ville a également acquis 100 hectares de milieux naturels grâce à des investissements totalisant plus de 35 M$. Parmi ces acquisitions stratégiques, notons celles de l’île Locas (10 hectares), d’une partie du bois Saint-François (25 hectares) et d’une partie du milieu naturel du ruisseau Barbe (12,3 hectares).


Consciente de son rôle clé dans la région métropolitaine et fière de son bilan en matière de protection des milieux naturels, l’administration lavalloise souhaite maintenant se doter d’une nouvelle cible ambitieuse, réaliste et plus élevée.

À propos de la Trame verte et bleue du Grand Montréal

La Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice des citoyens. Financés par la Communauté métropolitaine de Montréal, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, en plus de contribuer à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine, notamment. Pour en savoir plus, visitez cmm.qc.ca


Renseignements additionnels

Pour en savoir plus sur les objectifs et les actions réalisées dans le cadre de la Trame verte et bleue lavalloise, consultez envertetbleu.laval.ca

Crédit photo : Jonathan Gaudreau

– 30 –

٠ تعليق

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page